Des films pour adultes auront eu raison des bornes WI-FI de New-York



Qu’il est loin le temps où la ville de New-York se vantait d’offrir à ses administrés le réseau Wifi gratuit le plus étendu et rapide au monde. En mars dernier la municipalité annonçait en effet la mise en service de 400 bornes Wi-Fi baptisées LinkNYC afin de remplacer ses vieilles et désuètes cabines téléphoniques.  Grâce à ces nouvelles bornes : possibilité de rechercher son portable ou sa tablette, d’accéder  au web via une connection 20 fois plus rapide, d’appeler gratuitement n’importe quel numéro aux Etats-Unis, de consulter une carte ou un plan…etc

 CC0 Public Domain /Pixabay

CC0 Public Domain /Pixabay

Oui mais comme à chaque fois qu’on propose un service révolutionnaire et gratuit, que se passe t-il ? Les éternels « morts de faim » en abusent.  Entre ceux qui avaient tendance à se croire à la maison en monopolisant certaines bornes et ceux qui se mataient des films « cochons »… l’expérience a tourné court.

Il faut dire que de nombreuses plaintes sont arrivées jusque sur le bureau du maire de New-York ! Des riverains mécontents ont alerté les autorités sur le comportement de certains de ces squatteurs de bornes WI-FI ! Entre ceux qui étaient sous l’effet de l’emprise de stupéfiants et ceux qui se masturbaient en pleine rue en surfant sur des sites pour adultes, cela ne pouvait bien sûr pas durer !

Ni une, ni deux… les 400 bornes actuellement en service ont été désactivées… L’entreprise gestionnaire, la société LinkNYC network, a ainsi coupé l’accès internet en attendant de trouver une meilleure solution.

Rappelons que l’objectif de départ étaient d’installer près de 10.000 bornes de ce type à travers toute la ville.