Conviction : la nouvelle série de TF1 à partir du 12 septembre



C’est bientôt la rentrée. Et TF1 dégaine pour l’occasion de nouvelles séries. Ce sera notamment le cas avec “Conviction”. Une nouvelle série qui nous plonge au cœur du système judiciaire américain. La comédienne Hayley Atwell se glisse dans la peau de Hayes Morrison, une brillante avocate qui intègre une unité chargée de réexaminer d’anciens dossiers à la recherche d’erreurs judiciaires.

Conviction : présentation

Hayes Morisson, talentueuse avocate et fille de l’ancien Président des Etats-Unis, se fait arrêter en possession de cocaïne. Le procureur de la ville de New York, Connor Wallace, lui propose de faire disparaître les charges qui pèsent sur elle si elle accepte de prendre la direction de l’unité d’intégrité des condamnations. Si Hayes déteste qu’on lui impose quoi que ce soit, elle finit par accepter cette proposition pour éviter un nouveau scandale à sa famille et ainsi compromettre la carrière de sa mère candidate au poste de sénateur. Hayes fait connaissance avec les membres de sa nouvelle équipe. Sam Spencer, pressenti pour diriger l’unité avant la nomination de Hayes, lui réserve un accueil mitigé. Ancien substitut du procureur à l’antigang, loyal et déterminé, Spencer adopte peu à peu des méthodes moins conventionnelles pour résoudre les affaires réouvertes par l’unité. Désignée enquêtrice principale de l’équipe, Maxine Bohen est une ancienne flic de la police de New York. Dès l’arrivée de Hayes, elle annonce clairement sa méfiance envers la jeune femme et son désaccord avec la politique menée par son père. Hayes peut cependant compter sur le soutien inconditionnel de la benjamine de l’équipe, Tess Larson, une jeune femme bienveillante et impliquée, confrontée pour la première fois à la réalité du système judicaire. Frankie, expert en médecine légale, complète l’équipe. Cet ancien détenu comprend on ne peut mieux ce qu’endure ceux placés injustement derrière les barreaux. Sous la direction d’Hayes, ils ont cinq jours pour réexaminer un dossier et tenter de prouver l’innocence du condamné. Reconstitution des scènes de crime, nouvelle audition des témoins, recherche d’autres suspects, l’unité met tout en œuvre pour que justice soit faite.

Une héroïne au cœur des scandales

Créée par la scénariste et productrice Liz Friedman (Dr House) et la réalisatrice Liz Friedlander (Following), Conviction dévoile une héroïne singulière au fort tempérament. Interprétée par Hayley Atwell (Captain America, Agent Carter), Hayes Morisson a une fâcheuse tendance à la provocation et au cynisme. Elle n’hésite pas à dire haut et fort ce qu’elle pense, quitte à bousculer les règles ou les conventions. Capricieuse, insoumise et imprévisible, elle a, par le passé, enchaîné les scandales. Si la jeune femme, major de sa promotion en droit à Harvard, a des compétences professionnelles indéniables, elle va devoir temporiser certains traits de son caractère pour éviter de se mettre tout le monde à dos et mener à bien les cas judiciaires les plus complexes. Hayes peut compter sur le soutien de son frère, Jackson Morrison, son unique confident et le seul en qui elle ait vraiment confiance.

Des stars du petit écran

Aux côtés de Hayley Atwell, on retrouve le comédien Eddie Cahill, découvert dans Friends comme petit ami de Rachel, puis dans Les Experts : Manhattan avec Gary Sinise dans la peau du détective Don Flack. Dans Conviction, il interprète Connor Wallace, ancien amant et adversaire au barreau de Hayes, un homme arriviste, séduisant et manipulateur. On retrouve également le comédien Shawn Ashmore, dans la peau de l’ambitieux Sam Spencer, connu pour le rôle de Bobby Drake «Iceman» dans la saga X-Men et pour son personnage récurrent dans Following. Enfin, Emily Kinney, l’adolescente Beth Greene dans Walking Dead également apparue dans Following, Flash et Arrow, interprète Tess Larson l’assistante juridique de l’équipe.