Friday, July 1st, 2022

L’incroyable histoire de la Rolex utilisée lors de la “Grande Evasion” de 1944, mise aux enchères à New York

C’est une Rolex qui appartient à l’Histoire : propriété d’un prisonnier de guerre britannique de la Seconde Guerre mondiale, la montre a servi à organiser la fameuse Grande Evasion de 1944 et va être vendue aux enchères à New York.

Cette montre a servi à orchestrer l’évasion en 1944 de 250 prisonniers du camp allemand de la Luftwaffe, le Stalag Luft III, à Zagan en Silésie (Pologne). La maison Christie’s va proposer aux enchères le 9 juin cette Rolex 3525 “Monoblocco” ayant appartenu au lieutenant de la Royal Air Force, Gerald Imeson, lorsqu’il était détenu dans le camp.

Inspiré du récit de Paul Brickhill, le célébrissime film américain de 1963 La Grande Evasion de John Sturges avec Steve McQueen raconte la fuite véridique des prisonniers du camp. Au total, l’évasion de 250 hommes – des aviateurs britanniques, canadiens, américains, polonais, australiens – via des tunnels a réellement eu lieu : un tiers y parviendra, 50 seront exécutés par les Allemands, les autres seront libérés en 1945.

Christie’s, par la voix de son consultant en horlogerie Adam Victor, estime que cette montre de collection vaut aujourd’hui “environ 200 000 dollars mais (que) sa provenance (la) rend quasiment inestimable”.”Lorsque cette montre nous est parvenue, avec l’histoire qui s’y rattache, nous avons été vraiment bouleversés”, vante auprès de l’AFP l’expert de Christie’s. Cette montre “fantastique” en acier, cadran noir, index et aiguilles luminescents, est “en parfait état d’origine” et son “histoire est vérifiable”, assure l’expert.